• A faire en mars

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Grimpantes parfumées pour 3 saisons

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Les plantes et le froid

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Cliquer sur les bannières

    Sites et blogs de jardin: pour être référencés ici merci de vous faire connaître

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

    Un site pour les jardiniers

     

     

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

    Un site sur les jardins de soin


     

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

     

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

     

     

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

     

     

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

     

     

    Cliquer sur photo pour accéder au blog

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières  

    • à 10kms de Morlaix ce parc floral de 9000m2 présente différentes collections comme celle des roses en juin -juillet , des hydrangéas à partir de juillet sans oublier les rhodos et azalées en avril- mai .
    •  

     

     

    Pour accéder aux sites cliquer sur les bannières

     
       

     


    votre commentaire
  • Le froid s'est invité

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Les bordures de massifs

    A propos de l’art du jardin, l’adage, sans doute excessif, dit que l’on évalue le jardinier aux bordures des massifs et plates-bandes.

    Elles délimitent les allées et invitent au cheminement, en dessinant les formes du jardin, donnant au premier coup d’œil une impression déterminante.

    Elles peuvent être végétales par le choix de plantes maintenues basses et taillées : en plein soleil des plantes à feuillages gris ou odorantes, Cinéraire, Santolines, Helichrysums, Thym, Lavande, Armoise ; à mi-ombre Heuchères, Alchémilles ; à l’ombre Fougères, Luzules ou autres graminées. A la française, le buis.

    Minérales, les bordures se conjuguent en pierre ou en brique. Le schiste est à la mode. De vieilles ardoises sont utilisables.

    Le bois est bienvenu dans le jardin naturel. Les fascines sont des bordures tressées avec du saule, du bambou (voir photo), des branches de noisetier ou de châtaignier verts. Ces bordures en bois sont éphémères mais peuvent quand même durer si l’on prend soin de protéger les piquets plantés en terre par des morceaux d’ardoise ou du mastic végétal sur la partie supérieure recevant la pluie.

    Pour tracer la bordure rectiligne, utiliser un cordeau et une planche. Une bêche bien affutée permettra de trancher la terre. Pour une bordure courbe placer sur le sol un tuyau d’arrosage ou une corde reproduisant la forme désirée qui guidera la bêche. La bordure est bien sûr plus basse que le reste du massif, les arbustes étant au dernier plan, ou les arbres, s’il s’agit d’une lisière.

    Les bordures devront être entretenues car un effet brouillon ira à l’encontre de l’objectif recherché. Ce qui signifie que l’herbe de la pelouse ne devra pas déborder. Une cisaille spéciale ou un coupe-bordure seront les outils adéquats et chaque année il faudra repasser le tranche bordure ou la bêche bien coupante, et tailler les végétaux pour maintenir la bordure en forme basse.

    C’est du travail mais le résultat sera très gratifiant.

     



    votre commentaire
  • A faire en février

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La taille de fructification

    Elle se pratique fin février ou dans la première quinzaine de mars : il faut pouvoir vérifier la nature des bourgeons.C'est l'alimentation de l'arbre en sève qui détermine la nature du bourgeonnement : à bois ou à fruits. Plus un arbre est nourri, plus il fera du bois au détriment des fruits. Plus un arbre souffre, plus il fructifie, mais trop, il se fatigue. Il faut favoriser le moyen terme. C'est le rôle de la taille qui ralentit l'alimentation en sève, en particulier vers des branches qui ont tendance à monter droit. A l'inverse des branches arquées fructifient mieux : il faut les conserver mais on les taille pour favoriser l'apparition de bourgeons à fruits.

    Tailler un rameau d'un an au-dessus du 3ème œil à bois (taille tri gemme) conduit à l'apparition de bourgeons à fruits, en principe la 3ème année. Toujours tailler en biseau et au-dessus d'un œil tourné vers l'extérieur (pour laisser, aéré, le centre de l'arbre).

    Une brindille "couronnée", c'est-à-dire présentant à son extrémité un bourgeon à fruit, doit être éliminée si elle est trop faible ou taillée au-dessus du 3ème œil, afin de la renforcer.

     

    Précisions : les cerisiers et les pruniers se taillent après la fructification. Les pêchers se taillent à l'apparition des boutons roses (démarrage des bourgeons à fleurs) : tailler juste au-dessus sinon le pêcher continuera de s'allonger et les fruits seront de plus en plus hauts dans l'arbre.

     

    L'arcure d'un rameau peut être utilisée pour favoriser l'émergence de bourgeons à fruits mais elle se pratique en avril quand la sève a rendu les rameaux plus souples et donc plus flexibles

     

    Les outils : un sécateur affûté, à lames croisantes, désinfecté ; une serpette pour parer les coupes de branches afin qu’elles soient bien nettes – bien qu’en principe la taille d’élagage a dû être faite en janvier ; un cicatrisant (les plaies sont des portes ouvertes aux maladies et aux champignons). 

    Photo :bourgeons à fruits sur une lambourde

     


    votre commentaire